camion-labo Puxi

 

La plasturgie, du recyclage à l'éco-conception.

 

Animations

 

Transformation de la matière plastique dans le camion-labo Puxi.

Apportez des bouchons de bouteilles propres = Repartez avec 1 objet recyclé !

Extrudeuse plastique dans le camion Puxi

 

objets en plastique recyclés

 

 

Expositions / Ateliers

 

- Ateliers « recyclage »

- Quizz

- Expositions d’Art


 

Conférences

 

Jeudi 7 juin 18h30 :

- Les perturbateurs endocriniens

- Le 7ème Continent

 

Info pratiques

 

Horaires :
Groupes scolaires: 9h à 16h
Grand Public : 15h à 18h

Jeudi 7 et vendredi 8 juin 2018
À l'UFR Science
Pau

 



Contact

Photo Maurice Rougemont

 

En décembre, Émergence(s), le magazine de la recherche à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, publiait un article sur Foodyplast et les projets transfrontaliers :

 

L’Aquitaine, l’Aragon, l’Euskadi et le Languedoc-Roussillon comptent de nombreux produits agro-alimentaires de très grande qualité, à l’instar du jambon de Bayonne ou du Queso Nata de Cantabria, souvent commercialisés sous emballages plastiques. Or, ces emballages ne sont jamais neutres. La nature et la quantité de molécules pouvant migrer de l’emballage vers l’aliment sont encadrées par des normes difficilement contrôlables et pas toujours respectées. En réalité, certaines molécules modifient les qualités organoleptiques des aliments tout en les modifiant.

 

Le projet FOODYPLAST, financé par le POCTEFA, part donc d’une idée simple : imaginer un emballage respectueux à la fois de la santé des consommateurs, de la qualité des aliments et de l’environnement. « Nous nous donnons trois ans pour créer, à partir d’un polymère de haute qualité auquel nous allons ajouter des antioxydants naturels, un nouveau plastique alimentaire sans migration, sans odeur et complètement recyclable », résume, enthousiaste, Ahmed Allal physicien àl’IPREM, coordinateur du projet. Plus largement, FOODYPLAST ambitionne de créer un réseau de spécialistes des plastiques, de part et d’autre des Pyrénées, de développer un démonstrateur d’emballage innovant et d’évaluer une nouvelle technologie améliorant le recyclage des emballages alimentaires. Une dizaine de partenaires sont associés à l’UPPA, dont l’Université de Perpignan, celle de Saragosse, le centre de R&D Leartiker à côté de Bilbao, l’école des Mines d’Alès et la plate-forme technologique Pyragena à Arzacq.

 

Voir l'article sur le magazine